top of page

Ces dresswatches que l'on pense inaccessibles...

Assaillez vous, parce que ça va pas être court.

Je me dois de jeter un beau pavé dans la mare et de vous dire direct, oui, une dresswatch en or de grande maison moins cher qu'une Datejust vintage, c'est possible.

Je n'apprends peut être pas ça à tout le monde mais quand je vois les messages de nombreux etonnés suite à mes récentes trouvailles, je me dois de vous guider un peu au travers de ce chemin qui semble tortueux mais pourtant rempli de bonnes surprises.




En premier lieu, il faut vraiment enlever les œillères et viser d'autres marques que celles qui sont hypées à grand coup de photo insta superbes mais pourtant si semblables.

Il faut aussi se définir un budget, en effet, tout le monde ne va pas vouloir mettre cette somme dans une montre "solo tempo" ou 3 aiguilles dite "dresswatch".

Mais je parle ici aux jeunes élégants désireux d'habiller leur poignet aussi bien que leurs pieds en Weston full grain peau de gnou.

Ces mots qui vont raisonner dans la tête des aficionados de la finesse et de la recherche de la discrétion, aux finitions parfaites et aux proportions idéales.


Le truc c'est que ces montres touchent assez peu de monde et c'est tant mieux, si l'on pose une Datejust en face d'une Piaget Protocole par exemple, 95% des gens vont se diriger vers la couronne. Fact.

Certainement guidé par un choix plus "serein" d'un investissement plus pérenne ou encore d'un objet plus visible et plus "validé" dans notre belle société...

Moi je me penche à présent sur ce que la montre nous dit, l'époque qu'elle met en valeur, l'image qu'elle dégage.

Loin de moi l'idée de vous dire qu'une Datejust est moins bien, non non.

Une datejust c'est très bien pour qui recherche une très belle dailywatch, robuste et un brin tendance, je pense même que c'est complémentaire du coup.


La ou une Piaget Protocole (pour suivre l'exemple) parlera à très peu d'entres nous, elle n'interrogera même quasiment jamais votre entourage et c'est peut être bien ça le kiffe ultime de la dresswatch.

L'égoïsme pur et dur en somme.

On achète une Protocole pour nous, that's it.

Nous seuls savons que son Mouvement P9 fut le calibre le plus fin au monde à sa sortie, nous seuls savons qu'un boîtier travaillé en or 18k apporte une chaleur au poignet et des reflets incomparables.

De la branlette? vas savoir, mais au final je sais pas vous...mais on fait pas ça en pleine rue si?

Je m'égare...


Ici Piaget en or blanc 18k avec finition "Clou de paris" sur le boîtier ainsi que sur le cadran, d'une grand finesse et d'une exécution impeccable.


Piaget, parlons-en.

C'est un peu l'éternel second de classe tu sais, celui qui reste en retrait et qui pourtant mets la pige à 90% de la classe. Sauf à Victor...le prem's (ouais j'me souviens de toi ptit con.)

Piaget pour ceux qui s'y penchent c'est vraiment un monde fantastique, de l'élégance, de la finesse, du raffinement et surtout de l'artisanat.

C'est une période de grande création la ou tous les autres (vraiment) se cherchaient.

Le style Piaget c'est la dresswatch des 80's la ou les autres insufflaient de l'air neuf à grand coup de mouvement quartz dans des boitiers en vermeil...*Cartier left the conversation*.


Et oui, chez Piaget des 80's c'est de l'or uniquement, c'est du mouvement manufacturé uniquement (oui un peu de quartz aussi mais ca reste anecdotique).

C'est des cadrans en pierre (Lapis lazuli, Malachite, Onyx, Tiger eye etc).

C'est de l'artisanat sur le façonnement de l'or pour ses boîtiers.

La course à la finesse avec le P9 et dérivé (le mircrorotor 12P est une merveille avec sa masse en or 24K)

Bref ils se cassent le cul!

Le Saint Laurent de la montre.


Il faut vivre avec son temps comme on dit. OK!

Alors pour moi, on ne paye pas une "Cartier Must" entrée de gamme en vermeil équipée d'un ETA basique ou pire quartz, pour le prix d'une Piaget en or peu importe le modèle.

Parce que oui, de l'eau a coulée sous les ponts, et une must mécanique en bel état chiffres romains, c'est limite 2K de nos jours. et clairement...la hype nourrit ce prix. Uniquement!

Intéressez vous a ce qu'il y a dedans à ce tarif, intéressez vous aux matières utilisées, prenez du recul sur "l'objet à avoir" et de qui vous l'impose surtout...


Autre exemple? aller.

Audemars Piguet.



Ici une AP extra thin équipée du calibre 2003/1 d'une épaisseur de 4mm.


On reste sous les 3K les amis c'est important de le dire haut et fort.

Ok il est beaucoup moins simple d'en trouver, ok il vous faudra être patient...mais merde vous voulez du vintage les gars, qui plus est d'une des plus grandes maisons horlogère, un trucs qui intègre un savoir faire qu'on égal plus du tout à moins d'y mettre 20k de nos jours (Parmigiani etc).

Et surtout on cherche la pièce qui va nous émouvoir, celle qui parlera au palpitant bien plus qu'à la matière grise.

De loin Daniel Wellington a fait pareil... de prêt...c'est pas la même limonade.

La aussi ce sont des modèles qui parlent à très peu de gens, des modèles que beaucoup n'oseront pas chasser par peur de l'entretien ou par apriori sur les coûts que la marque peut engendrer (parfois à juste titre).

Mais comme j'aime à le faire, transposez ça au monde automobile.

On parle ici d'acheter une ancienne Rolls Royce pour le prix d'une Clio neuve.

C'est con mais c'est pareil.

Le meilleur de ce qui se faisait à l'époque réuni dans une pièce somptueuse et délicate.

Le summum de l'élégance.

Le rêve du passionné...



Ca ne s'arrête pas la, car ce mouvement (en l'occurence le 2003/1), d'origine Jaeger Lecoultre, s'est retrouvé dans de nombreuses créations de Audemars Piguet mais aussi de Vacheron Constantin avec des tarifs vraiment similaires.

Allo! deux des maîtres horlogers appartenants à la fameuse "trinité" horlogère.

Des maisons reconnues pour leurs savoir faire inégalable...au dessus du lot tout simplement.

Bon je prêche un peu pour ma paroisse bien sûr, mais je trouve ça absolument fou de pouvoir accéder à ces pièces somptueuses pour le même tarif qu'une Fréderique Constant neuve... (oui j'ai rien contre mais rien pour non plus...je fais ce que je veux).

Je vous invite, je vous pousse même à essayer ces montres fantastiques, au look si singulier avec une finesse folle tellement aux antipodes des tendances consensuelles du moment ou ça parle de boîtier en 41mm et poids d'un âne mort au poignet...

Une dresswatch ça se porte au milieu du poignet, ça se pose délicatement au-dessus du Cubitus à la Clark Gable, ça se glisse sous un borcoat de pull en laine merinos des shetlands.

C'est un état d'esprit, une façon de porter totalement différente.

On aime ne pas sentir sa montre, au point qu'elle s'intègre à notre peau et qu'on ne dévoilera uniquement pour aider cette vieille dame qui nous demandera quelle heure il est...et peut être que, elle, saura ce que l'on a au poignet.

Ces montres de papy comme on dit, ceux qui ont mit un pied d'honneur, toute leur vie, à rester des hommes élégants.

Pour plaire à leur dame ou tout simplement pour rester présentable en toute circonstance.

J'idéalise peut être tout ça, je fabule sûrement, mais je me nourris de cette image d'un chic nonchalant qui a pourtant bel et bien existé.


Jaeger Lecoultre? beeeeeh oui, same story...

on l'oublie bien trop souvent et pourtant c'est un peu le tronp-pa dans le game quand même...

Du boîtier en or, du mouvement manufacture on est sur les mêmes "flavors".



Et Cartier?

Alors oui Cartier réuni tout ça, Cartier peut même faire "mieux" en soit que son image absolument fantasmagorique du joailler des rois et reines peut véhiculer.

Mais Cartier est cher, très cher même, surtout depuis la folie récente autour de certaines pièces.

Pour égaler les modèles précédemment décrits, il faudrait se diriger sur les gammes CPCP ou encore vintage équipées de mouvement Piguet ou encore European watch co.

Mais la on parle de tank cintrée originelle, de baignoire allongée...bref de pièces dépassant les 30k le plus souvent.

Même la santos des 80's est issue de la gamme Must, j'en avais parlé ici .

Doté d'un ETA tout vilain. fiable ok...mais tout vilain.


Vous m'aurez compris, ces montres la c'est mon dada du moment...(Omar sharif RIP)

Il vous faudra écumer de nombreux sites avant de trouver ce type de montre, il vous faudra aussi vous documenter encore plus qu'avec d'autres marques, chercher le modèle ainsi que le mouvement qui l'équipait, vous référencer à d'autres modèles pour prêcher le vrai du faux sur des revendeurs parfois peu conscients de ce qu'ils possèdent.

Soyez prudents et patients et vous verrez que la dresswatch c'est quand même en règle générale un achat et une vente entre passionnés.

Je ne suis jamais tombé sur un revendeur véreux sur ce type de montre, et c'est certainement du au fait que peu en propose pour s'enrichir, mais bien pour témoigner d'un bout d'histoire.

Je me plais à le croire.




430 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page