On se parle franco tout de suite nan?

Je vais pas y aller par quatres chemins, Cartier c'est ma dernière passion dévorante.

J'ai commencé comme beaucoup par la collection Must de Cartier. Série autant décriée qu'adulée puisque sans sortir les violons, c'est en gros grâce à cette collection que Cartier à sauvé ses miches pendant la "quartz crisis".

Idée simple, proposer du look Cartier pour un tarif bien plus accessible! Pas con hein, mais faudrait il utiliser les bons ingrédients...

Et ça, Cartier l'avait pas mal compris en proposant tout simplement des modèles innovants et surtout des alliages plus modestes!

Est donc arrivé l'acier avec la réédition Santos.


Ici la version 75eme anniversaire, cadran muet gris ardoise...superbe.


(Oui oui, elle fait bien partie de la collection "les must" ainsi qu'une flopée de modèles (ronde, Santos octogonale etc)

Mais on se réserve la Santos pour un prochain article, ok?


Et l'autre truc alors, kesako? Le Vermeil! vindieu!

La voilà l'idée de génie...avoir une pièce Cartier en or ou presque pour un prix modique... (279Frs à l'époque pour une tank must grand modele 24x30mm)

Ici, Cartier tank Must GM (grand modèle) cadran crème et mécanique.


Rappelons que le vermeil reste un métal "précieux" puisqu'il s'agit d'une base d'argent recouverte d'or 18K (d'ou le mot "argent" gravé au dos sur les premières series).

Alors, on en parle de suite du vermeil? Ouep, beh c'est une fausse bonne idée l'histoire, puisque l'argent figurez vous est en fait plus mou que l'acier et donc en gros, dans le temps...ça vieilli pas super!

Des frottements ou un petit coup, et hop ça saute!

Donc la plupart du temps, on trouve des Tank must avec cadran nickel ou jolie patine (très souvent spider d'ailleurs), pas de soucis, mais avec les cornes toutes émoussées et ça, ça fait dégueu...


(Bon je suis un super photographe, la on voit pas trop que c'est rongé mais on sent qu'il y a un truc qui cloche sur ces cornes)


La Tank must c'est aussi et surtout un coup de poker pour la "maison", avec des cadrans tous plus originaux les uns que les autres! j'en suis accroc!

Sans déconner, on sort des sentiers battus implantés depuis des décennies par la marque. De la laque de toutes les couleurs, des assemblage du fameux "trinitygold"

du chiffres romains, de l'art Deco et j'en passe...

Bref il me les faudrait toutes si je m'écoutais...mais il y a un hic...



le Hic c'est le quartz...parce que oui, c'est aussi l'entrée du vilain Quartz dans la "Maison" et depuis cette date, on va en bouffer de la Cartier à Quartz...


Alors comment je fais? et bien je me focalise sur la première cuvée de tank Must, à savoir celles de 1977 à 1983.

cette première mouture était en effet disponible en version Quartz (la nouvelle technologie géniale a l'époque) ou pour le même prix avec un très classique mouvement mécanique ETA tout rikiki qu'on retrouvera d'ailleurs dans pas mal de modèles en full gold (Ceinture, Fabergé, Chambord etc etc)


Donc ça réduit un peu les champ des possibles, et au final c'est pas plus mal...vous allez me dire que c'est une lubie un peu geek et qu'un ETA de tank c'est pas la folie non plus. et vous aurez raison...mais merde, une Tank ça se remonte...chaque matins, voilà tout...


À l'heure où j'écris ces mots, ça devient quasi mission impossible de trouver une Tank Must mécanique sous les 1000€ et en bon état...vraiment...peu importe le cadran.

Mais sachez le, que ça reste entre nous, mais 2021 c'est un peu l'année Cartier...et que même que si ça s'trouve qu'ils pourraient peut être nous sortir une réédition de la collection Must...j'dis ça comme ça...

Donc en gros...ça va pas baisser et les bonnes affaires viennent vraiment à manquer...6 mois en arrière, 500€ et on avait un truc très sympa quand même.



Ici la version "chiffres romains", première mouture (oui puisqu'au début, seul ce modèle et sa variante en cadran noir et chiffres blancs étaient dispo de 77 à 80 je crois puis ensuite l'arrivée des cadrans laqués jusqu'en 83 dispo en mécanique, après cette date, quartz Only!)


Mes conseils pour vos recherches! Là on cause.

Si l'aventure must vous chauffe:


- Primo: Cherchez en premier lieu de belles photos vous montrant les cornes et l'état général du plaquage, je vous assure c'est énervant de voir ces bouts gris qui ressortent...


- Secondo: Boîte pas boîte, on s'en fout franchement, c'est toujours un plus mais l'état primera.

Demandez surtout si il s'agit du modèle 24X30 ou du plus petit (qui fait vraiment rikiki quand même), si la personne ne vous répond pas ou ne sait pas, demandez la largeur d'entre cornes, le grand modèle est en 18mm tandis que la petite en 16mm, facile à spotter sur les bracelets aussi en général.


- Terzio: Choisissez le modèle qui vous plait, la liste est longue, mais gardez en tête que le quartz sera moins recherché et donc à un prix plus abordable. Si ce n'est pas le cas, négociez, pas grand monde en veut du quartz encore...


- Quattro-zio: Et le plus importando!

On évite absolument les Must qui ne ressemblent pas aux modèles que vous avez vu au dessus à moins de s'y connaitre sacrément! car oui, Cartier c'est un peu comme chez ton vieux bijoutier en bas de la rue à l'époque, ils faisaient parfois de l'à peu près... à savoir qu'avant la sortie de la must, ils ont sorti une sorte de prototype grand public de celle ci, vendue par Cartier NYC apparement puis par la suite tournée en ridicule par la marque elle même puisqu'elle considerait ces Must comme des contrefaçons...histoire de pas faire de l'ombre à la version finale tu m'as compris...


Bref rien que dans cette série must on s'y perdrai pas vrai...mais comme on dit toujours, quand il y a un doute, il n'y a pas de doute...

Soyez vigilants sur ce point et tout devrai bien se passer.


Petit truc aussi, ne soyez pas surpris sur les bracelets accompagnants les must, certains étaient équipés de boucle fixe, et donc quand le cuir est mort, beh on peut pas récupérer la boucle...c'est con...mais bon c'était pas des ingénieurs Apple hein.


Cette collection Must et plus particulièrement la petite Tank Must représente pour moi le Cartier que j'aime, le Cartier qui ose, qui bouscule avec ses créations folles et sans communes mesures.

Ils ont su recréer le choc qu'avait pu causer la première Tank ou encore la Tank Cintrée qui fête ses 100 ans cette année, sans parler de leur créations moins connue mais tout aussi fascinantes...

Et ça, c'est la marque des grands.

Savoir se réinventer en piochant dans son passé tout en lui donnant une âme propre et identitaire.




126 views1 comment

Recent Posts

See All